Entre Deux Vagues

La commande passée au photographe par la manifestation bordelaise était ici de s’intéresser à la fois à la côte atlantique de la région et à la culture du surf qui y est prédominante. Au cours de ses explorations, Alexandre Chamelat a été saisi par l’unicité des étendues de sable des plages girondine. Il a tiré de ses pérégrinations une série d’images à l’esthétique minimaliste, épurée. Le vide et l’immensité règnent. En dehors des portraits de surfeurs, la présence humaine est rare et le plus souvent dominée par les grands espaces. Le photographe focalise son attention sur des éléments, des détails parfois au centre de l’image – construction, végétal – en jouant avec une grande précision sur la symétrie et les effets de perspective. La lumière, le cadrage et la profondeur de champ occupent une place déterminante dans ces photographies. Le procédé de surexposition employé ici lors de la prise de vue est ensuite accentué par le retraitement minutieux des clichés sur ordinateur. Comparables selon le photographe à l’oeuvre d’un peintre devant sa toile, ces finitions par touche en postproduction confèrent à ces images une véritable dimension picturale. En découle des photographies au grain clair, aux tons pastel quasiment dé-saturés, avec une dominante blanche. Les paysages ainsi mythifiés dans des visions éthérées, presque évanescentes, deviennent des objets esthétiques, supports à la contemplation et à la rêverie.

Par JunkPage

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Alexandre Chamelat 2019